Faire Intro Philo Dissertation

L’introduction d’une dissert de philo se soigne ! C’est le premier contact avec le lecteur et le moment fondateur du devoir. Savoir quand et comment la rédiger est essentiel. Un correcteur connaît à peu près votre note rien qu’à lire votre introduction. Autant ne pas la bâcler.

Structure d’une introduction

  1. Accroche (facultatif)
  2. Définition des termes du sujet
  3. Mise en place de la problématique
  4. Annonce du plan

Il n’y a pas d’exception. Votre introduction doit comporter ces étapes, dans l’ordre indiqué. Votre correcteur cherchera ces différents moments dans votre texte. S’il ne les trouve pas, c’est que votre expression n’est pas assez claire ou structurée.

Revenir à la ligne à chaque étape est un excellent réflexe. Faire un paragraphe par étape montre que vous comprenez la méthode et savez structurer votre pensée. Cela facilite la lecture au correcteur, ce qui est toujours une bonne chose.

Certaines méthodes considèrent l’accroche comme un passage obligé. Je suis très dubitatif là dessus.

Certains professeurs disent (parfois) que l’annonce de plan est « facultative ». Mouais. Annoncer son plan montre que le devoir est maîtrisé : vous savez où vous allez et comment. L’annoncer au lecteur lui permet de comprendre la façon dont va s’organiser votre copie. Ne pas annoncer le plan sous prétexte de « suspense » est très périlleux. « S’il n’y a pas d’annonce de plan, c’est qu’il n’y a pas de plan » #truestory.

Quand rédiger l’introduction ?

Soit en premier, soit en dernier. On peut débattre sur la meilleure méthode. Dans tous les cas, l’introduction doit être en cohérence avec le reste du devoir. L’introduction… introduit… à la suite. Pas question d’annoncer un plan qui ne correspond pas à celui que vous avez réellement suivi. Pas question non plus de traiter une problématique autre que celle mise en place en intro.

Rédiger en dernier permet de rattraper des erreurs (plan non suivi, etc.). Cela donne une meilleure vision du contenu réel de votre devoir, avant d’en écrire l’introduction. Rédiger en premier rend la progression plus fluide, mais comporte des risques. Les deux solutions ne sont toutefois pas inconciliables. Cet article compare les avantages et inconvénients des deux choix.

Image : CC-BY calsidyrose, remixé par dicophilo

Comment rédiger son introduction et quelle en est sa fonction ?

Pour réussir son introduction de philosophie, il faut définir un problème. Il s’agit de la contradiction entre deux idées fortes. Dans la méthodologie précédente, nous vous avons expliqué comment trouver cette contradiction. Il vous suffit alors de poser le problème à résoudre.

Dans un second temps, nous vous conseillons de reformuler cette question afin de bien montrer que vous l’avez comprise. Cette paraphrase vous permet de donner un sens précis à votre problématique.

Veillez à ne pas faire une introduction « documentaire » dans laquelle vous étalez des constats. Ne faites pas non plus une énumération inutile, qui n’entraine aucune problématique.

RETROUVEZ L’EXPLICATION DE L’EPREUVE DE PHILOSOPHIE EN VIDEO

Comment rédiger le plan détaillé de votre dissertation ?

Pourquoi faire un plan très détaillé ?

Le baccalauréat de philosophie est une épreuve qui peut vous paraître longue (quatre heures) mais qui passe très rapidement. Vous n’aurez donc pas le temps de rédiger votre dissertation au brouillon, puis sur votre copie. Faire un plan détaillé vous permet de bien gérer votre temps.

En plus, il est très compliqué de rédiger et réfléchir en même temps. Il est donc important de faire cela en deux étapes : la réflexion, en construisant votre plan détaillé, puis la rédaction, en vous concentrant sur l’expression.

Comment construire le plan détaillé ?

Dans votre plan détaillé, vous allez tout d’abord faire votre introduction. Ensuite, vous allez préparer votre première partie : la thèse. Elle doit comprendre :

L’énoncé est l’idée générale de votre thèse, celle que vous allez défendre dans cette partie.

Vous allez préciser le sens que vous donnez aux termes de votre énoncé, pour permettre au correcteur de bien intégrer votre idée.

En philosophie, l’argument est une idée construite autour d’un concept. Il doit découler d’une démonstration. Votre argumentation doit être personnelle. Vous pouvez l’appuyer sur des citations, mais gardez bien en tête qu’elle doit pouvoir exister sans ces citations.

Comme le premier argument, les suivants doivent découler d’une démonstration construite.

Il faut faire un point sur la problématique de départ, en vous appuyant sur les arguments donnés.

Donnez une transition critique en trouvant une objection à votre thèse de départ. Cette transition doit amener vers votre anti-thèse.

L’anti-thèse doit être construite de la même façon que la thèse. Trouvez deux trois arguments solides, et n’oubliez pas la transition vers la synthèse.

La synthèse n’est pas un résumé des deux premières parties, ni même une conclusion. Il s’agit d’une réponse moins radicale à la problématique de départ. Cette synthèse doit être doit elle aussi, s’appuyer sur des arguments concrets.

Enfin, préparez votre conclusion.

ENTRAINEZ VOUS A LA DISSERTATION DE PHILOSOPHIE

À voir aussi sur digiSchool Bac S :

0 comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *